120’000 signatures contre le commerce de guerre

L’Alliance pour l’interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre lançait hier un tout dernier appel afin de rassembler les dernières signatures. « C’est un grand MERCI que nous adressons à tous les militant-e-s qui se sont investis dans la rue afin de rendre ce beau succès possible », se réjouit Muriel Waeger, co-secrétaire du GSsA.

L’initiative contre le commerce de guerre a fait parler d’elle dès son lancement, le 11 avril 2017, lors d’une action sur la Place fédérale en présence de Louise Schneider, militante du GSsA de 85 ans, arrêtée pour un graffiti pacifiste. Par la suite, de véritables succès ont été enregistrés durant la phase de récolte. Grâce à la pression de l’initiative, divers fonds de pension municipaux, tels que les fonds de pension de la Ville de Lucerne ou de la Ville de Bâle, ont retiré leurs placements de diverses entreprises d’armement. « Le succès rencontré par cette initiative s’explique par le fait qu’elle touche à une préoccupation très présente dans la population de nos jours », estime Kevin Morisod, co-président des Jeunes Verts suisses. « Les citoyen-ne-s ne veulent pas que leur argent soit utilisé de manière non-éthique. Ils veulent avoir leur mot à dire à ce sujet ! »

L’Alliance pour l’interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre devrait déposer l’initiative auprès de la Chancellerie fédérale le 21 juin prochain. Une invitation à cet évènement suivra à une date ultérieure.